La formation de Baluchon Alzheimer

Le profil des baluchonneuses (eurs)?

Les baluchonneuses(eurs) disposent de préférence
• d'un diplôme paramédical (infirmière, ergothérapeute, psychologue, aide soignante,...)
• et d'une expérience en gérontologie
• ou/et d'une expérience particulière de la maladie d'Alzheimer, de par leur profession ou leur vie personnelle.

Baluchon Alzheimer offre une formation approfondie à toutes les personnes engagées.

1. Formation individuelle

Préalable au premier baluchonnage, la formation individuelle (environ 8h) passe en revue tous les thèmes importants pour se préparer à effectuer un baluchonnage. Les candidates reçoivent un kit de documents et une « boîte à outils » pour pouvoir baluchonner.

2. Formation résidentielle

Les baluchonneuses suivent ensuite une formation résidentielle (40h), qui couvre :
• un aperçu théorique général de la maladie d'Alzheimer
• les principes de communication verbale et non verbale, l'observation des comportements et situations difficiles, les activités de la vie quotidienne, l'évaluation des capacités cognitives et les stratégies d'interventions,...
• les réflexions sur les personnes, les effets de la maladie sur les relations
• le journal d'accompagnement, rédigé au cours du baluchonnage et transmis ensuite à la famille

La formation insiste également sur l'aspect émotionnel du baluchonnage et de la maladie d'Alzheimer pour la baluchonneuse.
Chaque baluchonneuse est supervisé attentivement au cours de l'intervention.
Cette formation est actuellement donnée par Marie Gendron, la conceptrice de Baluchon Québec.


3. Formation continue

Le baluchonnage est une pratique professionnelle et relationnelle qui engage à fond chaque baluchonneuse personnellement. Tout comme pour les aidants proches, l'accompagnement d'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer comporte un risque élevé d'épuisement. Le défi est exigeant.
Les baluchonneuses sont les premières personnes ressources de Baluchon ! Il est indispensable qu'elles soient nourries et soutenues par des rencontres régulières pour échanger et enrichir leurs bonnes pratiques et leurs expériences.

Les journées de ressourcement

Organisées environ toutes les 6 à 8 semaines, les baluchonneuses se réunissent sous la supervision d'une ancienne directrice de MRS, spécialisée dans l'approche de la validation de Naomi Feil.
Qui peut le mieux comprendre une baluchonneuse qu'une autre baluchonneuse? Les baluchonneuses côtoient beaucoup de souffrance, et sont témoins de grandes détresses. Aucune d'elles ne travaille sur « pilote automatique »!

Les WE

Dans la mesure du possible, les équipes néerlandophones et francophones se rencontrent pendant tout un WE. Ces rencontres
• offrent des occasions d'apprentissage et de développement à la fois personnels et professionnels
• renforcent le sentiment d'appartenance à l'équipe de Baluchon Alzheimer
• permettent de dégager progressivement une culture commune propre à l'ensemble des baluchonneuses, aux valeurs et à la mission de Baluchon.